La localisation : qu’est-ce que c’est ?

Localisation

Qu’est-ce que la localisation en linguistique ? Nous parlons du processus linguistique très souvent utilisé dans le domaine de la traduction.

Notre monde est véritablement l’un des plus variés et dynamiques. Chaque processus s’applique à des cas très différents, en respectant toujours l’objectif de permettre la communication interculturelle, en enrichissant en même temps ce domaine avec de nombreuses techniques et procédures différentes.

Définition

On pourrait définir la localisation comme la sœur jumelle de la traduction, avec laquelle elle partage la conversion linguistique ; tout en ajoutant une vue d’ensemble des cultures et des réalités en jeu.

Wikipédia nous propose cette définition :

Traduction ainsi que l’adaptation culturelle d’un produit afin de prendre en compte les spécificités de deux marchés distincts.

Domaines d’application de la localisation

La localisation est plus souvent liée aux sites Internet, aux logiciels (pack Office, jeux vidéo etc.) et à tout le marketing.

Localiser signifie adapter le contenu d’une langue à une autre. En changeant par exemple les slogans, les instructions, mais aussi les graphiques, les polices, les images.

Le but est de faire « fonctionner » le message dans une autre linguo-culture en modifiant certains aspects qui pourraient être inadéquats, voire inacceptables, dans la culture cible de notre démarche. Adapter non seulement le code linguistique, mais l’ensemble du message.

Par conséquent, déplacer l’attention de la forme vers le fond, sauvegarder la finalité du texte même au prix d’une perte de fidélité à ce dernier, voire révolutionner le texte source, atteindre la finalité finale qui varie au fur et à mesure que le message change.

Exemple pratique

Un exemple représentatif pourrait être toutes ces phrases ou images « interdites » au sein d’une culture. Je sais que c’est un terme fort mais il nous permet d’expliquer le concept.

Au sein de chaque culture (par exemple en raison d’événements historiques) il y a des phrases ou des symboles capables de se référer immédiatement à un contexte spécifique ou, par exemple, à une situation politique. Concrètement : l’expression « Vincere e vinceremo », littéralement  « pour gagner, et nous allons gagner » ,dans la culture italienne ne peut que rappeler les images du fascisme italien. Ok, c’est un cas extrême car non seulement il peut être désagréable de ramener accidentellement un message né dans un autre but, mais il y aura aussi le risque de répercussions juridiques (crime d’apologie du fascisme) et plus encore.

Cela dit, il est clair que dans la communication interculturelle il y aura une infinité d’autres exemples. Nuances diverses capables d’affecter le succès de notre processus, sans nécessairement offenser personne et sans encourir de sanctions, simplement en faisant passer un message erroné ou moins efficace.

Localisation et cohérence

La localisation est souvent appliquée au domaine informatique, en particulier dans la traduction de logiciels, d’applications et de sites Web. Il est très important, surtout dans les deux premiers cas, de respecter la cohérence terminologique. Non seulement une cohérence au sein du logiciel mais aussi une cohérence linguistique-sectorielle typique de la langue. Le but est toujours d’éviter tout malentendu. De même pour les jeux vidéo, dans lesquels il faudra bien des fois créer de toutes pièces un nouveau terme introduit par le jeu lui-même, et souvent inventé par les joueurs pendant les jeux ou né dans les blogs qui lui sont dédiés.

La localisation : pas seulement traduire mais adapter, pas seulement le texte mais tout ce qui l’entoure.

Stefano Gaffuri

Article précédent
Traduire pour l’Italie : l’importance d’un professionnel
Article suivant
Un rapport décrit « l’effet de la langue maternelle »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.

Menu
Italy